Deux jours plus tard, nous redescendons les Rodhopes du côté grec et nous gagnons 10 degrés.

Apres une escale a Alexandroupoli, nous passons la frontiere Turque (une heure d'attente et un sacré bazar).

L'entrée dans Istanbul est un vrai bapteme du feu: apres 30 km de zones industrielles et commerciales sur une 4 voie oü le code de la route semble inconnu (doublement par la droıte, circulation sur la bande d'urgence etc...) nous nous retrouvons dans un dédale de rues oü regne klaxon et queues de poissons. Au bout d'une heure, nous retrouvons Laurence et Joel, quı nous hébergeront les premiers jours.

C'est une PéDSC01423riode un peu spéciale en Turquie et dans le monde musulman en général: c'est la fête du "Bajram du sucre" (leur Noel a eux).

Evıdemment, lors de ces fêtes, toutes les administrations sont fermées, ce qui retarde considérablement nos démarches concernant les visas....