Turkmenistan: pour tout voyageur de la route de la soie, ce nom rappelle de mauvais souvenirs. Pour nous ça aura été le cas!
Apres 3h d`attente a la frontiere de sortie iranienne (encore un papier qui manquait qui a du être envoye par fax mais ca ne marchait pas...), nous arrivons a la frontière Turkmène et là, surprise! nos visas avaient malencontreusement été envoyés à un autre poste frontiere, 500 km au nord, rien que ça.
Là, je pète litteralement un plomb, mais rien n`y fait meme une scène.
Obligés de revenir faire annuler la sortie d`Iran sur nos passeports, nous nous retrouvons coinçés car il nous manque un tampon special que seul un employé, alors absent, pouvait nous donner.
Après prises de têtes, pleurs et entêtement, un employé, Hamid, se propose de nous escorter jusqu`a Bajgiran (l`autre poste frontière).
On hallucine et on accepte.
Du coup, on se retrouve avec Hamid, sa femme et son fils en route pour Mashad ou nous dormirons chez leur famille pour le lendemain passer la frontière. C'est surprenant, mais c'est ça, l'Iran.
Grâce a Hamid, la sortie d`Iran se fera sans problème.
Mais à l`entrée du Turkménistan, autre surprise, nos visas sont a entrée unique! Il faudra refaire des visas pour le retour!
Le consulat aura donc fait deux erreurs sur nos demandes (évidemment, aucune excuse ne nous a été faite).
Sans compter une accumulations de taxes de passage pour le camion s`élevant a 100 dollars, rien que pour un transit.
On croit rêver, mais le plus hallucinant c`est à l`interieur du pays que ça se passe...

DSC02695