04 novembre 2008

L'un des multiples papiers, tamponné dans quatre bureaux différents, dont nous avons hérité à la frontière, stipule bien que notre itinéraire est fixe et qu'il nous est interdit d'en dévier. La forte présence policière (à chaque entrée de village et à chaque changement de district, c'est à dire environ tout les 40 km voir 30) est là pour nous en dissuader.
Posté par mandra à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]