07 novembre 2008

Posté par mandra à 18:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 novembre 2008

En traversant le village, nous croisons un rassemblement d'hommes, assis autour du thé (l'activité préférée en Asie centrale).
Posté par mandra à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2008

La nuit suivante, près de l'antique ville de Merv au centre du Turkménistan), nous dormons dans un coin qui nous paraît désert, au matin, on découvrira que nous étions devant une école.Comme nous prenons notre petit déjeuner, les écoliers en uniformes viennent faire les curieux et échanger quelques mots d'anglais, mais à la fin, le directeur de l'école et la professeur d'anglais, effrayés par l'animation que nous créons, nous demande instamment de débarrasser le plancher....
Posté par mandra à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2008

Le paysage est désertique, assez monotone. On croise parfois quelques chameaux. Les soviets avaient eu la grande idée de lancer la culture intensive de coton dans ces contrées pourtant si sèches (le coton est gourmand en eau) et avaient pour arriver à leurs fins, détourné et épuisé les eaux du fleuve Amou-Daria, créant ainsi l'assèchement de la mer d'Aral (dont l'approvisionement en eau dépendait en grande partie de l'Amou-daria). Les russes sont partis, mais la culture du coton reste majoritaire au Turkménistan, la catastrophe... [Lire la suite]
Posté par mandra à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2008

Enseigne de l'une des nombreuses usines de coton: Pamyk=coton (Pamuk en turc)
Posté par mandra à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2008

Une partie des revenus de la famille vient du travaille de broderie des femmes. L'artisanat turkmène est très beaux et garde une vraie place dans la vie de tout les jours: les femmes portent toutes des robes brodées et chaque foyer, si pauvre qu'il soit est garni de tapis, la fierté nationale.
Posté par mandra à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2008

Cepandant, lorsque vous dormez en camion, vous n'appréciez pas trop de dormir sur le bord de la route nationale (parler d'autoroute au Turkménistan serait plaisanter), aussi, nous avons l'habitude de nous éloigner un peu, en prenant une petite route adjacente...C'est ainsi que, la nuit déja tombée, sur une petite route, Goum, qui conduit, voit un paysan qui marche et s'arrête pour lui proposer de l'emmener chez lui (on parle trois mot de turc car le turc et le turkmène se ressemblent). La règle de l'hospitalité veut qu'il nous... [Lire la suite]
Posté par mandra à 15:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 novembre 2008

L'un des multiples papiers, tamponné dans quatre bureaux différents, dont nous avons hérité à la frontière, stipule bien que notre itinéraire est fixe et qu'il nous est interdit d'en dévier. La forte présence policière (à chaque entrée de village et à chaque changement de district, c'est à dire environ tout les 40 km voir 30) est là pour nous en dissuader.
Posté par mandra à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2008

Turkmenistan:UBU Land

Turkmenistan: pour tout voyageur de la route de la soie, ce nom rappelle de mauvais souvenirs. Pour nous ça aura été le cas!Apres 3h d`attente a la frontiere de sortie iranienne (encore un papier qui manquait qui a du être envoye par fax mais ca ne marchait pas...), nous arrivons a la frontière Turkmène et là, surprise! nos visas avaient malencontreusement été envoyés à un autre poste frontiere, 500 km au nord, rien que ça.Là, je pète litteralement un plomb, mais rien n`y fait meme une scène.Obligés de revenir faire annuler la sortie... [Lire la suite]
Posté par mandra à 19:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 novembre 2008

Passée la frontiere, c'est une autre planète, rien a voir avec l'Iran, personne pour vous proposer un thé, on sent réellement le sovietisme s'abattre sur nous.La ville D'Ashkabad est un immense temple au feu dictateur Turkmenbashi (mais rassurez-vous son successeur est tout a fait semblable au point que¸ sur les photos on a du mal a reconnaître s'il s'agit de l'un ou l'autre): Portraits immenses, statues dorées et architectures flembantes neuves de type carton-pâte...Le mieux c'est peut-être les informations radios en anglais (comme... [Lire la suite]
Posté par mandra à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]